Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La théorie du complot par les escalators :D

7 Juin 2008, 21:39pm

Publié par Balkis

Ce soir je te parle d'un truc que, pour une fois je connais trop bien : la flemmardise.

C'est tellement pépère de t'engraisser telle une oie chez toi à rien faire devant MSN sans se préoccuper de savoir si ton bas de pyjama est coordonné avec ton soutif ou si tes cheveux sont bien peignés... Te voilà parée pour la course à la cuillère dans le pot de Nutella avec ta sœur.

Outre le fait qu'elle contribue au maintien de ton capital adipeux, la flemme peut survenir en dehors du cercle domestique : c'est déjà plus une occasion mais une habitude.

C'est le cas par exemple quand t'es en face d'un escalator et d'un escalier. Flemmard comme t'es, sauf si tu veux te la raconter et jouer le sportif de supermarché, instinctivement, tu prends l'escalator.

C'est là que j'ai eu une révélation, digne d'une infiltrée des RG (big up à vous au passage on sait que vous nous aimez) et c'est pour ça que ce soir, je viens gratter quelques minutes de ton attention pour te gaver avec mon article bidon: je te préviens c'est ni échangé ni remboursé.

Les escalators, c'est l'instrument du système dans sa forme la plus visible.

Inutile de dire et redire que la société dans laquelle nous vivons est une société de consommation à outrance. D'ailleurs il paraitrait que la France est le pays où il y a le plus de centres commerciaux par km² au sein de l'Europe. Se promener dans un CC est une activité prisée des jeunes de banlieue qui, à défaut de pouvoir s'évader ailleurs et d'occuper plus intelligemment leurs journées, excitent leur esprit sur le matériel, ne pensent qu'à gagner de l'argent pour ensuite s'acheter tout ce qui s'y trouve.

L'esprit n'est jamais libre, toujours mué par le désir de s'enrichir pécuniairement pour finalement s'appauvrir encore plus : telle la carotte qui fait avancer l'âne, nous sommes motivés par le gain, totalement dépendant de ce cercle vicieux, par ce circuit imprimé qui ne nous laisse aucune marge de manœuvre dès lors que nous acceptons d'entrer dans cet engrenage.

Une fois le topo bien établi, je peux te parler de mes escalators.

Quoi de plus facile que de monter sur un escalier automatique ? C'est tellement plus dur de marcher avec tes jambes, hein ? qui, rappelons le, te servent pourtant à ça... Je le vois comme un symbole de passivité totale, un moyen de transport qui facilite ton acheminement vers toutes ces boutiques, afin que tu puisses y dépenser joyeusement tes euros durement gagnés à la force de ton travail. Ton esprit critique est alors en stand-by, t’es dans ton petit CC, t’es là avec ta VISA, rien ne pourra t’arrêter.

Cette situation de dépendance t’empêche d’analyser les choses de façon plus profonde, de prendre les choses avec plus de recul. T’es assailli de partout par des pubs, des vendeurs, des spots de lumières, des couleurs, de la musique (obligatoirement de la house ou de la techno parce que c’est prouvé que le client se sent « entrainé » et que par conséquent, il achètera plus).

On veut nous faire croire qu'on a besoin d’un escalator pour monter à l’étage, mais pourquoi ? Tu me diras que c’est un progrès technologique et que c’est très utile un escalator. Ah bon ? T’es certain(e) de toi là ? Je ne pense pas. Certes c’est plus « fatiguant » de monter des escaliers, ça demande un petit effort, mais l’effort est nécessaire pour s‘affranchir de l‘inutile. AlhamdoulILLEH, tu n’est pas une personne à mobilité réduite donc tu n’as pas besoin de t’handicaper volontairement en prenant ces fichus escalators.

L’effort est ce qui nous a toujours rapproché de DIEU. Dans ma religion comme dans toutes les autres, DIEU nous demande un effort. La foi est une conviction qui ne s’entretient que par l’effort, n’importe quel croyant sérieux dans ses obligations religieuses le dira.

Certains se marrent déjà bien en lisant ce que je dis, je le sais et je le comprends. 

A mon sens, la société de consommation veut nous détacher de DIEU, nous affranchir de LUI et elle y arrive très bien. L’effort est remplacé par son contraire qui n’est autre que la distraction et la déconcentration : on t’occupe l’esprit au maximum pour éviter que tu ne t’occupes toi même tout seul, que tu retournes à DIEU, en définitive.

Tout nous est apporté sur un plateau, tout devient facile.

Parce que la foi en DIEU est l’ennemie de la lobotomisation de l’esprit, la foi est ce qui nous rend dépendant de DIEU et de LUI seul. Et ça, ça fait bien chier les multinationales qui se veulent être l’égal d’ALLAH et qui de toute façon on réussit à l’être sur terre aux yeux de la majorité des hommes. Coca Cola, Samsung, Mercedes sont nos dieux : on nous apprend l’orgueil et la valorisation de soi par l’apparat. On nous inculque la quête du matériel par le déni même du spirituel.  Même dans les grandes surfaces, entre les escalators qui montent et descendent, ils nous mettent des produits tout au long de la rampe, à portée de main. Le mec qui a eu cette idée - qui n'existait pas il y a quelques années -, il est vraiment fort. Il a juste trouvé que l'espace temps durant lequel le client prenait cet escalator est un espace temps vide, un espace temps susceptible de ramener le client à la raison, de l'empêcher de réflechir sur ce qu'il vient d'acheter, bref une durée pendant laquelle le système a trop peu de contrôle sur lui.

«  Jamais n’entrera au Paradis celui qui a dans son cœur, le poids d’un atome d’orgueil » Le Prophète Mohammed, selon Ibn Massoud.

Ils ont finalement réussi à transférer le lien qui nous unissait à LUI vers leurs idoles à eux. Il faut s’acharner à réduire notre dépendance vis-à-vis de tout ça, y a pas plus antisystème que réduire sa dépendance envers tout ce qui nous est présenté sur un plateau, tout ce qui ne demande aucun travail ni un effort. Parce que l’effort est ce qui nous rend libre et indépendant.

J’espère juste que t’as compris que j’en voulais pas spécialement aux escalators, j’avais surtout besoin de cet exemple pour théoriser mes idées. Je ne dis pas que ce que je viens de dire n'est pas poussé par les cheveux mais je l'assume.

La conclusion à tout ce que je viens de dire c'est que, prendre les escaliers c’est refuser leur matraquage, c’est ne pas tolérer d’être dépendant de leur camelote, c’est faire un effort sur soi même et prendre conscience de tout ce qui nous entoure afin d’être parfaitement éveillé quand on passe à la caisse : se procurer ce dont on a besoin, ni plus, ni moins. Si tu prends les ecalators quand même (comme moi), aie au moins conscience de tout ça.

Ne dis t’on pas que l’oisiveté est mère de tous les vices ?

Commenter cet article

Sousou 30/11/2008 04:50

kikou,societe de consommation et hypocrisie a outrance.

je suis plutot d accord avec tout ce qui a ete dit et vivement que la france et les francais vote un reel changement de politique qui pourrait etre un frein au declin de notre societe et peut etre par la meme un retour a la spiritualité.


malgre toute ses qualités pourquoi la france ne laisse pas l'azan raisonné
dans les rues comme chez nos
confreres anglais ?

a notre niveau, je sais pas trop ce qu'on pourrait faire, juste faire des douaas et de suivre au mieux la sunna de mohamed saws.

et merci mademoiselle ou madame pour ton écrit , ça fait plaisir de voir des gens qui se laissent pas bercer par une douce musique.

sur ce bonne continuations a tous ;)

manue 29/10/2008 18:59

salut; bien vu la comparaison, marrant pour dire une vérité : la dépendance à tout, la surconsommation, et l'esclavagisme stupide de tout ça. Vivre n'est pas travailler pour consommer, mais pour créer, pour ressentir, pour être heureux non de dieu !
Dieu justement, j'entends bien de quoi tu parle, mais l'étiquette qu'il a prit au fur et à mesure du temps .., dieu, ça veut plus rien dire aujourd'hui. Dieu pour moi c'est en moi, pas besoin de le mondialiser. pensons déjà par nous, ce sera déjà énorme;
Une vidéo qui peut éveiller l'esprit : ZEITGEiST.

pierre 16/10/2008 22:34

Très pertinent. Une remarque sous forme de question préalable:
"Qu'est-ce que je vais faire là-haut ?"
Pas d'étage, Pas besoin d'escalator. ;)

Dans le même style 'révélation' digne d'un infiltré des RG :
Les campagnes écolos et la hausse du prix de la flotte pour que tu te mettes pas à penser sous la douche...

BERNIE 13/08/2008 00:10

Je suis tout à fait extremement d'accord avec ce que tu dis. Mais je suis flemmarde, et je prends les escalators, parce que quand tu te retrouves en face à face avec l'escalator à gauche, l'escalier à droite, et ta valise au bout du bras, la tentation est trop forte et le choix est vite fait.
Je trouve ça triste, mais je suis dans le même cas. Alors qu'est ce que je peux dire ?

Ernesto 15/06/2008 00:20

Scandaleux le carré senart on nous laisse même pas la possibilité de resister ....lol y' a pas d' escaliers , que des escalators...