Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'humiliation des Gazaouis est l'humiliation de tous les Musulmans

13 Janvier 2009, 15:07pm

Publié par Balkis91

Voilà maintenant 22 jours que le génocide palestinien à Gaza se déroule sous les yeux de la communauté internationale sans que personne ne trouve à y redire.

À ce jour, 950 martyrs et 4300 blessés.

L'arrogance militaire de l'entité sioniste n'a aucune limite et le génocide palestinien qui se déroule depuis maintenant 60 ans est bien la preuve qu'elle n'envisage nullement la coexistence pacifique mais la domination de toute la région, sans conditions aucunes. Il faut préciser que l'État Hébreu n'a aucun intérêt à négocier la paix car la négociation aurait pour conséquence la cession des territoires et l'arrêt de sa volonté expansionniste, qui rappelons-le a pour objectif d'étendre ses frontières "du Nil à l'Euphrate". C'est pourquoi l'entité sioniste déteste les Palestiniens dits "modérés" parce que négocier avec ses derniers signifierait obligation de concéder les terres et imposer la paix ! Israël préfère les "radicaux" du Hamas qui ont toujours le dos large pour justifier les pires insanités du colonialisme juif. "Nous ne pouvons négocier avec quelqu'un qui veut nous tuer" est devenu, à force de répétition, une devise israélienne.

Le Hamas, que l'ont dit radical, a pourtant montré récemment des signes de modération par le biais de l'un de ses porte-parole Khaled Mechaal, qui a exprimé sa volonté d'accepter un État Palestinien à l'intérieur des frontières de 67. Ils ont même entrepris de prendre leurs distances avec la charte de leur mouvement datant de 1987 appelant à la destruction de l'État Hébreu. Maintenant, posez-vous cette question : pourquoi cette initiative du Hamas n'arrange pas Israël qui s'est empressé de déclencher l'offensive du 27 décembre dernier ? Pour la bonne est simple raison que la paix est loin d'être leur objectif et qu'Israël n'est mué que par une soif d'expansion et de domination !

Deux ans que Gaza est écrasée par un blocus étranglant son économie, deux ans que la vie des Gazaouis est un enfer, que des maisons arabes sont détruites, que des routes sont strictement réservés aux colons dont les colonies prolifèrent tels des nids de cafards, deux ans que nos frères sont humiliés par plus de 600 check points ! Même les chaussures et les vêtements n’ont pas le droit de rentrer à Gaza, « parce qu’ils pourraient constituer des vêtements militaires pour les Palestiniens » affirme le Président de la Fédération des Industries Palestiniennes.

Israël a interdit aux partis arabes de se présenter lors du scrutin anticipé le 10 février prochain, prétextant qu'ils seraient coupables d'incitation et de soutien au terrorisme : la démocratie n'est décidément pas leur fort. Comble de l'ironie, cet "État" qui ne respecte ni les conventions de Genève, ni les résolutions onusiennes, ni les droits humains du peuple palestinien se précipite d'affirmer que le boycott des produits israéliens est illégal (http://www.israelvalley.com/articles/156/le-boycott-des-produits-israeliens-est-illegal), en se basant sur le Traité de Rome, les Droits de l'Homme, enfin tout ce qui les arrange pour se donner raison. Pourtant les lois des goyim ne sont pas faites pour les Juifs puisqu'Israël n'a jamais accepté l'application d'un quelconque traité les invitant à la retenue, à la paix ou au retrait de ses troupes comme l'énonce le Talmud dans le Choschen Ham 26, 1 : "Un juif ne doit pas être poursuivi devant un tribunal non-juif, par un juge non-juif ou par des lois non-juives. Par conséquent, ni les Droits de l'Homme, ni le Traité de Rome qui sont des lois de goyim ne peuvent les protéger d'un boycott alors pourquoi cyniquement s'en prévaloir ? D'autant plus que la liberté de consommation est encore en vigueur dans ce pays…

N'attendons pas après les autres pour régler le conflit et balayons devant notre porte avant de parler de complot international ! N'attendons pas après BHL qui doit se prélasser dans sa demeure à Marrakech et qui d'habitude a toujours du temps pour les Tibétains ou les Néerlandaises mythomanes mais jamais pour les Palestiniens. Honte aux pays arabes qui, à défaut d'envoyer leurs armées, ont préféré la lâcheté et le silence ! C'est à peine s'ils autorisaient les manifestations ! Au point que certains pays comme l'Algérie interdisait les manifestations encadrées mais n'avait aucun pouvoir de contrôle sur les manifestations dites "spontanées". Hypocritement et à défaut de réagir intelligemment pour la Oumma, les journaux proches du pouvoir criaient à la récupération islamiste… Un constat plus qu'imbécile puisqu’ils ont sciemment oublié de préciser que les manifestants représentent avant tout le peuple algérien ! Comment peuvent-ils se taire face au meurtre de nos frères, de nos sœurs et de nos enfants ?

Pourquoi haïssent-ils tant le Hamas alors que ce dernier a été démocratiquement élu en 2006 ? Le Hamas est la seule résistance palestinienne valable, aussi fragilisée soit-elle par le blocus, n' en déplais à Abbas, ce pantin renégat qui n'a pas hésité à vendre son propre peuple à l'armée israélienne en les invitant à "détruire le Hamas par n'importe quel moyen". Comme il est aisé de donner des leçons depuis l'Égypte ! Que fait Rania de Jordanie, cette reine d'origine Palestinienne qui préfère assister à des défilés de grands couturiers plutôt que réagir pour son peuple qui se meurt ? L'Égypte est la mère du monde comme l'affirme son hymne national mais voilà que son père est un traître : il a concocté les attaques en accord avec l'ennemi sioniste ! Ne parlons pas du roi Abdallah qui avait demandé à Israël, il y a quelques semaines avant l'offensive, de ne pas déclencher une nouvelle intifada, de peur que son peuple ne se rebelle et ne le contraigne à abdiquer.

Voilà que les dirigeants arabes se mettent à accabler les leurs au lieu d'éviter les pièges de la division, dussent-ils aller à l'encontre des pressions occidentales et les appétits du pouvoir !

Hugo Chavez a osé renvoyer l'ambassade d'Israël le traitant de nazi ! 20 000 Malaisiens (Oumma oblige) ont refusé de distribuer du Coca-cola dans leurs restaurants ! Qu'en est-il des Arabes ?
Que les dirigeants n'oublient pas qu'ils auront des comptes à rendre à DIEU à défaut de les rendre à leurs peuples. Frères de Gaza, que DIEU vous donne la force de frapper toutes les cibles militaro-sionistes !

"Celui qui aura pour dîner ton frère, t'aura pour déjeuner le lendemain", proverbe arabe.

Balkis Jéidi-Haqqani.

Commenter cet article

Sly 10/07/2010 12:45


Il est un phénomène notable, et particulièrement chez les "antisionistes" : lorsque un dogme géopolitique voisine avec un dogme religieux, sa dialectique emprunte les mécanismes de la foi.
Les faits ne se constatent plus, ils se savent.
Celui qui met en doute les "vrais" faits, cette véritée homologuée, kasher, halal, certifiée conforme par le dogme, est forcément un menteur, donc une sorte d'hérétique, donc dénué de valeurs
morales.
Et le fait qu'un menteur avéré la mette en doute valide d'autant plus cette vérité.
La foi s'introduit dans notre monde : le dogmatique, trop loin pour avoir palpé le sujet qu'il affectionne tant, décide de ce qui est vrai et peu balayer d'un revers de main toute information qui
ne cadre pas avec sa vérité pour ne conserver que ce qui va dans le sens de sa foi géopolitique.

Balkis : crois-tu réellement que le gouvernement israëlien a interdit aux partis arabes de se présenter aux élections ?
Crois-tu que le Hamas n'a pas été élu conjointement avec le Fatah et n'a pas décidé en juin 2007 de flinguer tous ses représentants pour prendre le pouvoir par la force ?
Crois-tu qu'Israël est une espèce de bloc idéologique dont la pensée se résume aux déclarations outrancières des personnages les plus grotesques de son extrème-droite ?
Crois-tu que les déclarations de bonne volonté du Hamas étaient autre chose qu'une bouffonnerie marketing à destination des occidentaux prets à avaler ?
Crois-tu qu'il y a des colonies à Gaza ?
Crois tu les déclarations du président de la Fédération des Industries PAlestiniennes formulées comme tout ce qui sort de Gaza en présence de comissaires politiques du Hamas ?
Crois tu que quelqu'un d'autre que les Neturei Karta souhaite voir le Talmud comme référence de la legislation israëlienne ?
Crois-tu que les gens aux pouvoir dans les pays arabes achètent l'histoire des gentils Palestiniens pacifiques qu'on nous vend en masse en occident ?
Crois-tu que ces mêmes gens ont des scrupules d'agiter le Grand Méchant Loup Sioniste sous le nez de leurs populations pour les détourner de préocupations génantes comme par exemple le respect de
la démocracie et de la liberté d'expression dans leurs propres pays ?
Crois-tu que le Hamas est un mouvement de résistance et non un ramassis de tarés et de politiciens sordides qui assouvissent leur coprophagie en cultivant la merde ambiante ?
Crois-tu que l'Egypte est très méchante de collabore avec Israël alors que le Hamas est un voisin civilisé et moral ?


Sly 10/07/2010 12:20


@Makrouta : pourquoi étaler aussi impudiquement son ignorance ?
L'antisémtisme est un terme inventé en Europe au XIXème siècle par ses tenants, il désigne non pas la xénophobie à l'encontre d'une cible spécifique, mais une mythologie narrant un complot mondial
fomenté par les méchants juifs sournois qui enserrent le monde de leurs doigts crochus.
Maintenant on préfère se raconter des histoires sur les méchants sionistes sournois qui enserrent le monde de leurs doigts crochus, et ça n'a bien sûr aucun rapport.
De fait, les deux termes sont étymologiquement aussi discutable l'un que l'autre.


zarmagh 02/06/2010 19:53


Gaza torturée, gaza bombardée, gaza misérable, gaza outragée, gaza isolée, gaza sacrifiée ou les pauvres petits « zenfants » n’ont rien à manger... Je vous propose une série de photos sur la
réalité de cette enclave de barbus terroriste ! Attention, certaines images (atroces) peuvent choquer.
http://www.amitiesquebec-israel.org/photos/Gaza.html


Makrouta 03/02/2009 22:39

@Ilyes : L'expression "Antisionisme primaire" m'a bien fait marrer!! On nous interdisait de critiquer l'archétype du juif parce que ça serait antisémite, ce racisme le plus ignoble qui soit au point de mériter un nom à part en faisant une OPA au passage sur le sémitisme pour y inclure des populations d'Europe de l'Est en en exclure d'autres, maintenant on n'a plus le droit d'être antisioniste trop primaire : on peut tout juste critiquer le gouvernement en place, càd jouer le jeu de "la seule démocratie du moyen-orient". Ah cet état qui a dévoyé le bel idéal de libération qu'est le sionisme, qui a écouté la soif de son peuple pour le sang (les sondages annonçaient plus de 70% de colons pour la guerre, ce qui ne veut absolument pas dire que les 30% restants sont pour la paix) et leur gout immodéré pour la beauté du paysage de Gaza en feu vu de leur colline à Najd...Sdérot, je voulais dire!

Parlons-en d'ailleurs de cet idéal de libération que serait le sionisme : s'agit-il de la libération d'un peuple? Mais était-il opprimé? Ou bien s'agit-il de la libération d'une terre, comme le suggère ta comparaison avec le FLN?

Si tu pensais à la deuxième proposition en nous pondant ton commentaire, je te prie de ne pas prendre en compte ce que j'ai dit et d'aller visiter www.AlexandreAdler.com , tu t'y feras beaucoup d'amis!

@La maitresse des lieux : Toujours un plaisir de te lire!

Ilyes 22/01/2009 04:40

Je suis un fervent lecteur de ton blog, mais je m'étonne que tu verses si facilement dans l'antisionisme primaire. Sais-tu que l'esprit du sionisme - pas exempt de tout reproche - est très éloigné de celui qui meut les agissements sanguinaires de l'Etat d'Israël ? Tu es la première à te défier à juste titre de l'Etat, à clamer haut et fort que tu ne lui dois rien (et je te suis sur ce point), pourquoi confondre les agissements d'un Etat et l'esprit fondamental (ie qui a mené à sa fondation) d'un mouvement de pensée (qui est un mouvement de libération, rigoureusement, au même titre que le FLN par exemple).

Bref, je suis toujours perplexe quand je rencontre - et on en rencontre tous très souvent - des couillons du MDI qui viennent avec leur méchoui idéologique fait de bric et de broc nous parler des "bons juifs" (non sionistes) et des "mauvais juifs" (sionistes, hein, forcément)... Ne nous a-t-on pas nous-mêmes méprisé et traité tantôt de "bons immigrés" tantôt de "mauvais immigrés" ? N'a-t-on pas le sentiment, quand on nous parle en ces termes, d'être des sujets féodaux de base ?